Ferme des mille vaches : polémique et réalités

La ferme des mille vaches est une exploitation bovine laitière située au sein du département de la Somme, en France. Sa conception lui permet de contenir environ 1 000 vaches laitières, d’où son surnom de « ferme des mille vaches ».

À ses débuts, cette dernière a suscité de nombreuses polémiques. Il convient ainsi de faire le point sur les nombreuses idées reçues à propos de cette exploitation. Si vous souhaitez en savoir plus, nous vous invitons donc à lire cet article.

La ferme des mille vaches : les oppositions

Plusieurs acteurs et organisations se sont ligués contre la ferme mille vaches. Parmi eux, on peut citer les associations de protection animales, le philosophe Alain Finkielkraut, le syndicat agricole Confédération paysanne, les partis politiques, etc.

La grande production de lait dans un espace confiné est très critiquée par les associations écologiques et les syndicats concernés qui avaient d’ailleurs appelé à un boycott. En 2016, la secrétaire d’État chargée de la biodiversité, Barbara Pompili, avait déclaré que la ferme risque d’aggraver les impacts de la crise du lait en renforçant la baisse du prix.

Polémiques et réalités au sujet de la ferme

Il est important de se pencher sur les nombreuses idées reçues autour de la ferme des mille vaches.

Bovins présents dans la ferme : atteignent-ils 1 000 ?

Dans l’hexagone, mille vaches représentent un chiffre énorme, car il n’y a aucune autre exploitation qui compte autant de bovins. Selon l’entreprise, le nombre de vaches laitières en exploitation est d’environ 860. À ce chiffre s’ajoutent les bovins destinés à l’abattoir et les génisses, ce qui donne au total près de 1 550 animaux.

Toutefois, il convient de noter que ce chiffre n’est rien comparé aux exploitations à l’étranger. En effet, dans des zones comme les États-Unis, l’Allemagne, l’Amérique Latine et l’Europe de l’Est, certains cheptels comptent des dizaines de milliers de têtes.

Un non-respect évident du bien-être animal

Aux alentours de la ferme des mille vaches, on y remarque de nombreux champs, mais aucun bovin en vue. L’explication est que les animaux ne sortent jamais du hangar où le plancher est en béton. Ils y sont directement nourris et traités.

Certes, l’avantage est que la limitation de leur activité physique entraîne un gain de production, toutefois, les détracteurs estiment qu’une vache a besoin de courir, de brouter et d’avoir un contact avec l’extérieur.

Des effets non négligeables sur l’environnement

Pour certaines autorités, il est normal que la France dispose d’une telle ferme étant donné que les autres pays en possèdent. Cependant, les opposants estiment que la ferme des mille vaches entraîne des conséquences néfastes sur l’environnement, notamment sur la qualité de l’air et des sols.

Certains riverains déclarent être parfois dérangés par l’odeur du lisier, tandis que d’autres soupçonnent la ferme de déverser les tonnes de bouses à proximité.

Une dynamisation faible de l’économie

La ferme des vaches génère peu d’emplois. En 2018, l’entreprise déclarait avoir créé 30 emplois en CDI et 3 CDD. Ce ratio est inférieur comparé à celui des petites exploitations.

Enfin, les opposants soulignent que la ferme provoque la faillite des autres agriculteurs en augmentant sa production de lait et en baissant les prix.