Appel d’offres pour l’éolien terrestre : deux lauréats à la Réunion

Eoliennes à Sainte-Rose - Pressecologie.com 95 MW (mégawatt) de projets éoliens terrestres dans les départements d’outre-mer et en Corse ont été sélectionnés par les Ministères de l’Ecologie et de l’Economie. A la Réunion, deux projets, un parc éolien à Sainte Rose et un second à Saint-Leu, portés par Alizeo Mascareignes (filiale du groupe Alizeo), ont été retenus. Des projets innovants couplant éolien et stockage de l’électricité seront expérimentés.

L’appel d’offres avait été lancé en 2010 par le gouvernement. Il portait sur la construction d’ici 2013, d’installations éoliennes terrestres de production d’électricité pour une puissance totale de 95 mégawatts (MW) répartie sur les régions de Corse, Guadeloupe, Guyane, Martinique, La Réunion et les collectivités de Saint-Barthélemy et Saint-Martin.
Les installations devront être équipées de dispositifs de stockage d’énergie électrique et de prévision de production. Grâce à cette exigence novatrice, l’appel d’offres vise à faire émerger des projets qui ouvriront la voie à l’intégration accrue des énergies renouvelables dans les zones dite “non interconnectées”, sans remettre en cause la stabilité de ces réseaux, explique le Ministère de l’Ecologie dans un communiqué.

Suite à l’instruction des dossiers reçus par la Commission de régulation de l’énergie (CRE), le Gouvernement a retenu neuf projets. La réalisation effective de ces projets est subordonnée au respect des réglementations en vigueur.

Compte tenu des particularités des départements d’outre-mer et de la Corse, dont la majorité du territoire est constitué de communes littorales, une mission a été confiée le 9 février au Conseil général de l’Environnement et du Développement durable et au Conseil général de l’Industrie, de l’Énergie et des Technologies pour préciser les contraintes d’implantation des éoliennes dans ces territoires et étudier la nécessité de modifications du cadre législatif et réglementaire, détaille le Ministère.

Le Grenelle de l’Environnement a donné à la France pour objectif d’atteindre 23 % d’énergies renouvelables dans le mix énergétique en métropole et 50 % dans les départements d’outre-mer à l’horizon 2020.

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *