Cétacés, tortues, oiseaux : mieux connaître la faune marine de l’île

Bébé tortue marine - Crédits photo : COTERC

Une mission scientifique baptisée CéTO (Cétacés Tortues Oiseaux), axée sur l’étude des cétacés, des tortues et des oiseaux, est en cours à la Réunion. Ce programme de recherche vise à compléter les connaissances encore largement parcellaires sur la biodiversité présente autour de l’île, afin notamment de fournir des éléments contribuant à une gestion adaptée de ces populations, dont certaines figurent sur la Liste rouge des espèces menacées d’extinction de l’UICN (1).

Coopération et mutualisation des moyens

Le programme CéTO consiste en une coopération originale entre 3 structures : Globice, association d’étude des cétacés, Kelonia, l’observatoire des tortues marines de la Réunion et Ecomar, laboratoire de l’Université de la Réunion menant des recherches notamment sur les oiseaux marins.

Une même embarcation, trois équipes, en quête de cétacés, tortues ou oiseaux, avec pour objectif une meilleure connaissance de la distribution et de l’abondance de ces trois groupes d’espèces à la Réunion. Leur étude repose en effet sur des méthodologies similaires, recourant à la technique du “transect”, soit la prospection visuelle en suivant une ligne imaginaire, le long de laquelle on compte les animaux rencontrés.

La mise en œuvre du programme implique plusieurs types de prospection :

  • Des transects hauturiers : ils visent à prospecter les eaux jusqu’à 20 miles nautiques des côtes, en suivant un tracé GPS prédéfini. Ces transects amèneront les équipes à effectuer un tour de l’île complet en 5 jours, rejoignant chaque soir un nouveau port (Saint Gilles, Sainte Marie, Sainte Rose, Saint Pierre).
  • Des transects côtiers : ils visent à effectuer un tour de l’île en deux jours, via les ports de Sainte Marie et Saint Pierre.
  • Des transects aériens : ils consistent en une prospection des eaux côtières en ULM, sur une journée.

Première mission et premiers résultats

Les lundi 1er juillet et mardi 2 juillet 2013 a eu lieu la première mission du programme : la réalisation des transects côtiers, entre Sainte Marie et Saint Pierre en passant par l’ouest le premier jour, entre Saint Pierre et Sainte Marie via les eaux de l’est le second jour.

La mission a pu être réalisée grâce à un partenariat avec Bourbon Pêche Plaisance. Au total, ce sont 10 observateurs qui ont été impliqués, parcourant sans relâche du regard la surface de l’océan, particulièrement calme pour la saison.

Cette première mission côtière était ciblée sur les tortues (Chelonia mydas et Eretmochelys imbricata) et les cétacés côtiers, comme le grand dauphin de l’Indo-Pacifique (Tursiops aduncus) et la baleine à bosse (Megaptera novaeangliae). Les objectifs spécifiques étaient ainsi d’apporter des éléments quant à la distribution des tortues marines, également d’en apprendre davantage sur la répartition du grand dauphin de l’Indo-Pacifique à l’échelle de la Réunion. En effet, si les eaux de l’ouest sont bien documentées à ce niveau, la manière dont ces espèces occupent l’est et le sud de l’île reste mal connue.

10 tortues observées

Les prospections se sont déroulées dans d’excellentes conditions. Elles ont permis l’observation de 9 tortues vertes et 1 tortue imbriquée au large de Saint Gilles, Saint Leu, Saint Pierre et Vincendo. Ce dernier secteur est particulièrement pauvre en termes de données sur ces espèces.

Concernant les cétacés, les équipes rapportent la présence de groupes de grands dauphins de l’Indo-Pacifique au sein de la baie de la Possession, au large de Saint Gilles, mais surtout d’un groupe au large de Saint Benoît. Il s’agit de la première observation par Globice de l’espèce dans ce secteur. Les baleines à bosse ont également été rencontrées, au large de Saint Leu le premier jour, face à Langevin le second.

Quant aux puffins et pétrels, les équipes devront attendre leur retour à la fin de l’hiver.

De la collecte des données de terrain à leur analyse

De nombreuses données ont été rapportées, notamment les photo-identifications des tortues, dauphins et baleines observés. L’analyse de ces données permettra d’en apprendre davantage sur les mouvements des individus autour de la Réunion, en étudiant les “recaptures”, soit l’identification d’un même individu sur plusieurs jours d’intervalle. Elles permettront également de mieux estimer l’abondance des populations.

Les porteurs de projet

Kelonia

Kélonia, l’observatoire des tortues marines de la Réunion, est un établissement de la Région Réunion créé en 2006, dont la vocation est de sensibiliser le grand public et les scolaires aux patrimoines naturel et culturel associés aux tortues marines, mais aussi de développer des programmes de recherche et de conservation de ces espèces dans le cadre de la coopération régionale.

Ecomar

Le laboratoire d’écologie marine de l’Université de la Réunion mène des recherches fondamentales et appliquées sur le fonctionnement, la résilience et l’évolution des écosystèmes marins et insulaires tropicaux. Le laboratoire étudie en particulier la biodiversité, l’écologie et la dynamique des populations marines, notamment aviaires, et s’intéresse à la biologie de la conservation via l’observation des milieux marins tropicaux et des changements globaux.

Globice

L’association Globice Réunion (Groupe Local d’OBservation et d’Identification des CEtacés) se consacre depuis sa création en 2001 à l’étude et la conservation des mammifères marins. L’association a pour objectif la réalisation de toutes actions concernant l’observation, l’amélioration de la connaissance et la protection des cétacés fréquentant les eaux de la Réunion et de l’océan Indien occidental.

(1) La Liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) constitue l’inventaire mondial de référence de l’état de conservation des espèces, en proposant une évaluation du risque d’extinction de milliers d’espèces et de sous-espèces.

Crédits photo (Une) : COTERC

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *