Un label pour une approche responsable des baleines

Baleine - Crédits photo : Whit Welles Wwelles14

Tandis que les baleines sont de retour près des côtes réunionnaises, un nouveau dispositif, le label O2CR pour “observation certifiée responsable des cétacés à La Réunion” viendra s’ajouter à la charte pour une approche et une observation responsables des baleines à bosse.

Les baleines à bosses qui se nourrissent de krills et de bancs de poissons en Antarctique pendant l’été austral, passent une partie de l’hiver dans les eaux réunionnaises ; pour certaines, la Réunion est seulement un lieu de passage, d’autres y restent jusqu’à la fin de la saison.

Ces mammifères marins fréquentent notre île à un stade critique de leur vie. Une partie sont des femelles qui vont ou viennent de mettre bas ; d’autres baleines viennent s’accoupler. De fait, les mères et les baleineaux sont très vulnérables. Une gêne répétée peut compromettre le succès de leurs mises bas et donc la préservation de l’espèce, compte tenu de sa faible fécondité.

Une charte de protection en vigueur depuis 2009

La Charte pour une approche et une observation responsables des baleines à bosse est née d’une initiative conjointe du SYPRAL (syndicat professionnel des activités de loisirs) et de l’association Globice. La première version a été signée le 22 juin 2009 (consultez la charte d’approche sur le site de Globice).

Pour mémoire, cette charte présente des règles de bonne conduite visant à contenir le dérangement occasionné aux baleines, tout en assurant à chacun le plaisir d’assister au spectacle de la nature, dans un souci également de respect mutuel des usagers de la mer. Après plusieurs années d’application, il est apparu nécessaire d’en dresser le bilan et d’envisager de nouvelles perspectives.

Si la communication autour de la charte d’approche des cétacés a permis d’améliorer les comportements d’observation, selon les autorités : diminution des mises à l’eau intempestives, adaptation du positionnement par rapport aux animaux (moins d’encerclement, ou de séparations mère baleineaux, moins de poursuites). La charte est “inégalement respectée par les usagers” qu’ils soient particuliers ou professionnels (non respect du nombre maximum de bateau, du temps de rotation, de la vitesse d’éloignement des bateaux, des conditions de mises à l’eau des nageurs…).

Le label O2CR vise à garantir un développement harmonieux du whale watching (observation des baleines en français) en respectant des règles communes.

Dans les semaines à venir, sur la base du volontariat, les professionnels et plaisanciers pourront ainsi demander la certification de leur activité. Les dossiers seront examinés par un organisme certificateur. Les premières certifications devraient être distribuées en septembre, déclare Jean-Luc Hall, directeur adjoint de la Direction de la Mer Sud Océan Indien, sur le site de Zinfos974.

Ballet aquatique d’une mère et de son baleineau

Les plongeurs de l’association Abyss ont livré les premières images sous-marines de baleines de la saison 2013 : une baleine et son baleineau filmés au large de la côte ouest de la Réunion (la vidéo a été postée ce dimanche 24 juin sur les réseaux sociaux).

A voir également : le spot de sensibilisation à la charte d’approche des baleines

Crédits photo : Whit Welles Wwelles14

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *