Sécheresse : la Réunion classée en zone sinistrée

Etang du Gol - Pressecologie.com Michel Lalande, préfet de La Réunion, a pris ce mardi 8 mars 2011 un arrêté déclarant La Réunion zone sinistrée au titre des calamités agricoles, précisant les zones sinistrées et la nature des dégâts pouvant être indemnisés.

Cet arrêté fait suite au comité départemental d’expertise agricole qui s’est réuni le 14 février dernier et qui a confirmé l’ampleur des dégâts engendrés par la sécheresse qui a frappé La Réunion entre octobre 2010 et janvier 2011. Les pertes dues à cet événement sont estimées à plus de 14 millions d’euros. Le maraîchage, l’arboriculture, les filières de diversification végétale, la production fourragère et la canne à sucre sont parmi les filières les plus touchées.

Le comité départemental d’expertise agricole s’est donc réuni le 14 février dernier. A la suite d’une mission d’expertise mandatée par le préfet et constituée de deux agents de la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF), de deux élus de la chambre d’agriculture et d’un expert indépendant, le comité départemental d’expertise a confirmé l’ampleur des dégâts engendrés par la sécheresse qui a frappé La Réunion entre octobre 2010 et janvier 2011. Les services de Météo France ont par ailleurs reconnu le caractère exceptionnel de cet événement.

Le comité départemental d’expertise agricole a ainsi déterminé les zones sinistrées. En raison des dégâts causés à l’agriculture et en fonction du type de production touchée par la sécheresse, les communes suivantes sont déclarées zones sinistrées :

– pour les productions fruitières (agrumes, fruits de la passions), légumières (cucurbitacées, cultures maraîchères de plein champ), horticoles (géranium rosat) et production de cannes à sucres, le territoire des communes, à l’exception des périmètre irrigués, de Cilaos, Salazie, les Avirons,l’Etang Salé, Saint-Louis, l’Entre-Deux, Saint-Pierre, Petite-Ile, Saint-Joseph, la commune du Tampon sur les lieux-dit Petit Tampon, Grand Tampon, Bérive.

Et de façon plus spécifique :
– pour la production de bananes, les communes de Saint-Joseph et Petite Ile, hors périmètres irrigués ;
– pour la production d’ananas, les communes de Salazie, Saint-Denis, Saint-Pierre, hors périmètres irrigués ;
– pour la production de fourrage, les communes de Saint-Louis, Saint-Pierre, Petite-Ile, Saint-Joseph, Salazie, le Tampon hors périmètre irrigués,
– pour la production de vanille, la commune de Saint-Philippe.

Sur la base de l’avis rendu par le comité, le préfet a sollicité la Ministre de l’Outre-Mer pour l’intervention du fonds de secours. Madame Marie-Luce Penchard ENCHARD vient de confirmer au préfet la mobilisation, dès à présent, du fonds de secours au profit des exploitants agricoles sinistrés.

Dès le 14 mars, les agriculteurs pourront retirer un imprimé de déclaration de pertes dans les lieux suivants : les mairies, les points verts de la chambre d’agriculture et l’association réunionnaise de pastoralisme (ARP). Ces imprimés devront être retournés en mairie avant le 15 avril 2011, pour transmission et traitement à la direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt (DAAF) dans les meilleurs délais.

Deux numéros de téléphone sont mis à disposition de tous les agriculteurs souhaitant des renseignements complémentaires : – Siège de la DAAF : 02 62 30 89 40
– Antenne sud de la DAAF : 02 62 33 36 00

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *