Colorer ses cheveux sans produits chimiques

Henné en poudre - Crédits : epimetheus Les colorations chimiques sont, on le sait, très agressives pour les cheveux et contiennent généralement des produits très irritants, ou allergisants, comme le PPD (paraphénylènediamine).

Il en existe deux sortes :

– Les colorations qu’on dit “d’oxydation” ou permanentes abîment profondément la structure du cheveu en déposant la couleur sous les écailles des cheveux, qui devient cassant et sec.

– Les colorations semi-permanentes sont moins dangereuses, mais elles s’estompent rapidement, en général au bout de 5 à 10 shampoings.

Heureusement pour les adeptes, il y a une troisième manière de colorer ses cheveux : la coloration végétale. Les pigments végétaux utilisés vont se déposer en surface du cheveu et le gaîner, pour un double avantage : au lieu d’abîmer le cheveu, ils le renforcent, et en plus, c’est totalement naturel ! Certaines de ces colorations sont disponibles en magasin, vérifiez qu’elles soient bien labellisées Cosmébio, BDIH ou Ecocert (voir par ailleurs notre article : Labels bio, écolo… Y voir plus clair). De plus en plus de salons de coiffure se lancent aussi dans le naturel et le bio ! Autrement, il est possible de se colorer les cheveux naturellement, chez soi !

Les extraits végétaux utilisés peuvent être combinés entre eux, afin de donner toute une palette de couleurs allant du noir aux reflets bleutés, au blond vénitien en passant par le rouge vif, l’orangé ou encore l’acajou… Mais la couleur obtenue dépendant en partie de la couleur de base des cheveux, il vaut mieux faire un test sur une mèche de cheveux avant de se lancer !

Les pigments naturels pour colorations végétales

Le plus connu est le henné, dont il existe plusieurs sortes. Originaire d’un arbuste du Maghreb, il est utilisé depuis l’antiquité comme colorant pour les cheveux et pour les tatouages des mains et des pieds.

Henné d’Egypte

Le henné d’Egypte est le plus connu. Il donne, suivant la couleur de base, de beaux roux et auburns.

Henné neutre

Le henné neutre ne colore pas, lui, mais il peut être utilisé en simple masque capillaire pour embellir les cheveux, ou mélangé avec d’autres hennés et pigments suivant la teinte désirée.

Henné noir (ou indigo)

Le henné noir permet de foncer des couleurs et d’obtenir des reflets “bleu corbeau”.

Brou de noix

Le brou de noix est aussi utilisé pour foncer des couleurs et pour les reflets bruns qu’il donne.

Garance

La poudre de garance donne de jolies teintes et reflets rouges et acajous !

Curcuma

Le curcuma rehausse les cheveux blonds en leur donnant des reflets vifs et lumineux.

Attention à bien choisir des pigments 100% végétaux. Certains hennés contiennent des sels métalliques, qui outre leur toxicité, vont réagir avec une éventuelle coloration chimique antérieure ou ultérieure et abîmer les cheveux…

Mode d’emploi

Avant tout, faire bien attention à ne pas en mettre partout, car le henné ne colore pas que les cheveux !

Préparer la coloration (en général 100g à 300g de poudre suivant la longueur des cheveux + 1 filet d’huile végétale + de l’eau chaude jusqu’à obtention d’une texture type pâte à gâteau.)

Enduire de crème bien grasse le front, la nuque et les oreilles, afin que les éventuels débordement ne colorent pas inopinément la peau !

Enfiler des gants, et appliquer généreusement le henné des racines vers les longueurs, sur toute la chevelure. Se faire aider par quelqu’un au besoin.

Rassembler les cheveux et emballer le tout dans du film plastique, puis dans un foulard ou une serviette.

Laisser agir plusieurs heures : de 2h à 8h selon l’effet recherché : plus on laisse la coloration agir, plus elle va être intense.

Rincer abondamment. Pour éviter de boucher les canalisations avec les résidus de henné, employer la technique du seau : se débarrasser du plus gros en plongeant la tête dans un seau rempli d’eau, avant de filer à la douche ! Après le premier lavage, utiliser une vieille serviette car la couleur peut dégorger encore un peu.

Astuce : pour estomper un éventuel ratage ou du henné qui a malencontreusement coloré la peau, appliquer un masque d’argile, qui va absorber la couleur.

Quant à la tenue des colorations naturelles, même si leur éclat s’estompe progressivement, elles restent très persistantes ! Il faudra simplement veiller à refaire les racines de temps à autre !

Photo : Henné en poudre – Crédits : epimetheus – Certains droits réservés (licence Creative Commons)

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *