Eau : des astuces pour réduire sa consommation de 30 %

Irrigation - Crédits photo : Joby One - Licence Creative Commons, certains droits réservésLe Comité Sécheresse s’est réuni en préfecture le 22 août 2012 afin de faire le bilan de la situation hydrologique et météorologique de la Réunion. Après analyse de la situation, le comité constate que les précipitations de ces derniers mois n’ont pas permis de combler le déficit de précipitations mesuré à l’issue des saisons humides précédentes, en l’absence de phénomène cyclonique significatif. Il s’agit de la 4ème “saison des pluies” de suite sans apports d’eau significatifs. En cette période inter-cyclonique sèche, il est conseillé d’avoir une utilisation la plus économe possible de l’eau. Quelques gestes éco-citoyens à adopter toute l’année permettent de réduire sa consommation d’eau, et dans le même temps, sa facture de 30 %.

Un déficit pluviométrique important sur l’ensemble de l’île et plus particulièrement sur l’Ouest et le Sud est constaté.

Le niveau de ressource en eaux superficielles est en baisse régulière avec quelques cours d’eau ayant atteint des niveaux inférieurs à la normale saisonnière (rivières Langevin et des Roches, Bras de Cilaos,…). Le niveau de ressource en eaux souterraines est également en baisse, dans le Sud et le Sud-Ouest, les aquifères de la Plaine du Gol et de la Plaine des Cocos présentent de forts déficits statistiques. Les niveaux dans le Nord sont déficitaires malgré une remontée significative en mars-avril.

Des perturbations dans la distribution d’eau à prévoir

Le constat de cette situation déficitaire précoce, dès le mois d’août, associé à l’accroissement prévisible des besoins en eau en fin de période sèche, notamment pour l’irrigation, dans la période de repousse de la canne à sucre, font craindre des perturbations dans la distribution d’eau, plus tôt que les années passées, en l’absence de nouvelles précipitations conséquentes, ou en cas d’incidents sur les réseaux prévient le comité.

A ce stade, le comité a considéré qu’il n’y avait pas lieu de mettre en œuvre des mesures de restriction des usages de l’eau.

Néanmoins, il est conseillé, en cette période inter-cyclonique sèche, d’avoir une utilisation la plus économe possible de l’eau.

Avec des gestes quotidiens et des équipements qui permettent d’économiser l’eau, on peut réduire sa consommation d’eau de 30 %. Quelques astuces :

Faire la chasse aux fuites d’eau (robinets, chasse d’eau…) : un robinet qui goutte, c’est 100 litres d’eau perdus chaque jour et une chasse d’eau, c’est 1 000 litres d’eau perdus chaque jour. Les fuites peuvent représenter 20 % de la consommation d’un foyer.

Équiper les toilettes d’un mécanisme de chasse d’eau économique : au lieu de 10 litres, on utilise seulement 3 à 6 l d’eau.

Installer un mitigeur thermostatique : en trouvant instantanément la bonne température, on économise 15 % de l’eau d’une douche.

Installer une pomme de douche avec aérateur : l’injection de bulles d’air donne l’impression d’utiliser la même quantité d’eau et pourtant, on réalise 30 à 40 % d’économie.

Fermer le robinet pendant le nettoyage des mains, le brossage des dents, le rasage

Opter pour des douches : 50 litres d’eau sont consommés au lieu de 150 litres pour un bain.

Electro-ménager

Choisir un lave-linge et un lave-vaisselle économes en eau en s’aidant de l’étiquette énergie : en effet, leur niveau de consommation peut varier, pour un lave-vaisselle de 15 à 40 litres et pour un lave-linge de 60 à 130 litres. La présence de l’écolabel européen peut aussi être un critère à prendre en compte.

Remplir complètement le lave-linge et le lave-vaisselle avant de les mettre en route et utiliser la touche “éco”.

Au jardin

Réutiliser l’eau de nettoyage des légumes pour arroser ses plantes.

Arroser le jardin le soir (lorsque l’usage est permis), ce qui réduit les pertes dues à l’évaporation de 5 à 10 %, utiliser des techniques économes en eau : limiteurs de débits, goutte-à-goutte, tuyaux suintants, paillage lors de fortes chaleurs pour conserver l’humidité du sol…

Récupérer les eaux pluviales dans une citerne pour le jardin, pour le lavage des sols ou les WC.

– Laver sa voiture dans une station de lavage : ceci nécessite 60 litres d’eau au lieu des 200 litres avec un tuyau d’arrosage.

En matière d’irrigation, la Préfecture conseille aux agriculteurs de suivre les recommandations de la Chambre d’agriculture et la DAAF (Direction de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt), pour gérer au mieux la période de repousse et de plantation de la canne à sucre, et avoir un usage raisonné de l’eau.

L’évolution de la situation sera suivie dans les prochaines semaines et, si besoin, le Comité Sécheresse sera réuni.

Une fiche éditée par Ecoconso récapitule les astuces pour faire des économies d’eau : Comment préserver l’eau à la maison ?

Plus d’informations : Les fiches Pourquoi une citerne d’eau de pluie ? et Construire sa citerne d’eau de pluie éditées par Les Amis de la Terre Belgique

Crédits photo : Joby One

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *