“NaHCO3” : formule magique du bicarbonate

Bicarbonate - Crédits photo : Can Stock Photo Inc. / frannyanneL’ingrédient chouchou de nos grands-mères redevient le produit “multi-tâches” d’aujourd’hui. Après avoir été, il y a 5 000 ans, un must du vanity de Néfertiti et Cléopâtre, la magique poudre blanche trône à nouveau parmi les produits phare de la beauté, de l’hygiène, de la santé, du ménage, de la cuisine, du bricolage, du jardinage, et même du soin aux animaux. Efficace, écologique et économique, le bicarbonate fait son retour en force. Sa carrière ne fait que (re)commencer…

A ne pas confondre avec ses cousins : soude et cristaux de soude

Bicarbonate de soude… Cette appellation est erronée, même si c’est sa dénomination la plus commune. Son véritable nom est bicarbonate : sel de sodium. C’est lui aussi que l’on retrouve sous le nom de carbonate acide de sodium dans l’industrie agroalimentaire et les pâtisseries industrielles notamment.

Il ne doit surtout pas être confondu avec la soude caustique (ou hydroxyde de sodium), un corrosif très agressif qui peut provoquer de graves brûlures et endommager la peau, les yeux, les voies respiratoires et digestives. La soude représente aussi une menace pour la faune et la flore aquatiques (une forte concentration dans l’eau entraîne une élévation du pH qui peut être nocive à la vie aquatique).

Au contraire, le bicarbonate n’est pas toxique pour un sou, ni pour l’environnement ni pour la santé, et est biodégradable rapidement. En chimie, il est appelé hydrogénocarbonate de sodium dont la formule est NaHCO3.

A ne pas confondre non plus, avec son autre cousin : le carbonate de sodium, connu sous les noms de cristaux de soude ou cristaux à lessive. Le carbonate est plus corrosif que le bicarbonate, sans effet nocif sur l’environnement. Mais il peut être irritant pour la peau, il est donc vivement conseillé de le manipuler avec des gants.

D’où vient le bicarbonate ?

Nicolas Palangié, spécialiste du sujet (ancien responsable du développement chez Solvay, le plus gros producteur mondial de bicarbonate) explique que le bicarbonate naît de la rencontre du gaz carbonique de l’atmosphère et de l’eau salée. On le trouve dans les océans et sous forme de minéraux (Sources : Le Dictionnaire à tout faire du bicarbonate de Inès Peyret).

Plusieurs procédés de fabrication existent dans le monde, selon la nature des ressources présentes. Aux États-Unis, le bicarbonate est extrait du trona, composé de bicarbonate de sodium pour moitié et de carbonate de sodium ; on le trouve aussi sous sa forme minérale naturelle, appelée nahcolite ; en Europe, il est obtenu à partir du calcaire et du sel de gemme ou encore du sel de mer.

Connu classiquement pour apaiser les maux d’estomac, le bicarbonate est aussi et surtout la “star” du blanchiment des dents, de la beauté et de la propreté du corps, capable aussi d’apaiser les piqûres, coupures, brûlures, soulager les courbatures ou rhumatismes. La journaliste Inès Peyret, auteur de la collection “À tout faire”, énumère les 47 maux quotidiens qu’il permet de soulager dans son ouvrage Le dictionnaire à tout faire du bicarbonate – 1001 usages du bicarbonate ou sel de sodium.

Ce nettoyant universel est aussi le champion pour rendre la maison rutilante et parfumée, de la cave au grenier, éliminer les taches les plus tenaces, neutraliser les odeurs, et dans la cuisine pour la préparation des aliments, l’amélioration ou création de recettes (par exemple, un gâteau sans œufs) tout en restant un incontournable du bricolage et du jardinage – en tant qu’insecticide, fongicide, pesticide et herbicide naturel.

Comment le choisir ?

Le bicarbonate technique et celui destiné à l’alimentation animale sont deux formes moins pures à utiliser uniquement pour le ménage et le bricolage, détaille Nicolas Palangié.

Le bicarbonate alimentaire est le plus polyvalent (on peut l’utiliser pour le ménage, la cuisine, l’hygiène). On peut se le procurer en boutique bio ou en supermarché.

Le bicarbonate pharmaceutique : la forme la plus pure, mais aussi la plus chère.

Le bicarbonate est à conserver dans un récipient hermétique.

Découvrez les 1001 usages du bicarbonate

Santé : calme les douleurs d’une indigestion, soulage les piqûres d’abeille et de guêpe, de puce, d’autres insectes identifiés ou non, ainsi que celles des méduses, calme vos courbatures, rend les dents plus blanches et les détartre…

Hygiène/beauté : élimine les résidus de laque, gel et autres produits pour les cheveux, donne la peau douce…

Maison : remplace votre poudre à récurer pour les plans de travail, les planches à découper, le carrelage, l’évier en inox, la robinetterie, la plaque de cuisson, le four, les filtres de la hotte aspirante, la baignoire, le carré de douche, le lavabo, les toilettes, etc, fait briller vos verres, carafes et vases avec du bicarbonate, rend la purée plus légère, enlève les insectes collés sur le pare-brise et les phares…

Jardin : rend vos tomates plus sucrées et fait fuir les insectes, élimine l’herbe ou les mauvaises herbes, éloigne les fourmis, les pucerons, les araignées rouges et les mouches blanches…

Le bicarbonate de sodium et ses 1 001 usages… on avouera ne pas les avoir comptés, mais ce qui est sûr, c’est qu’on peut lui décerner la palme de la polyvalence…

Le Dictionnaire à tout faire du bicarbonate de Inès Peyret est publié aux Editions du Dauphin (Collection Vie pratique)

Crédits photo : Can Stock Photo Inc. / frannyanne

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *