Piton des Neiges : une détection plus fine de la sismicité

Piton des neiges - Crédits photo : Dunog Le nouveau réseau sismique récemment installé autour du Piton des Neiges permet désormais une détection plus fine de la sismicité à l’aplomb du Piton des Neiges, indique l’Observatoire volcanologique dans son dernier bilan publié le lundi 23 juillet 2012.

Le Piton des neiges sous surveillance

Les nouvelles données confirment la localisation des zones sismiques actives recensées dans le passé par l’OVPF. Dans la période indiquée, un événement sismique/jour a été détecté en moyenne. Leur magnitude a toujours été faible, inférieure à 2. La plupart des foyers sismique a été localisée au nord de l’île, dans le secteur de “la Roche Écrite”, à des profondeurs comprises entre 30 et 4 km sous le niveau de la mer.

Sismicité toujours faible pour le Piton de la Fournaise

D’après le bilan de l’Observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise pour la période du 22 juin au 22 juillet 2012, “le niveau d’activité volcanique reste faible”. “Une faible sismicité” a été détectée à la verticale des cratères sommitaux Bory et Dolomieu. Les scientifiques ne notent pas de déformations significatives en cours au niveau de l’édifice volcanique. De très faibles émissions de dioxyde de soufre (SO2) ont été mesurées durant cette période. La dernière éruption de la Fournaise remonte au 9 décembre 2010.

SISMOLOGIE

Séismes volcano-tectoniques (VT : séismes associés à la fracturation des roches en profondeur) : le nombre de VT reste faible, avec en moyenne 1 événement par jour. Leur énergie moyenne (magnitude max : 2) est restée stable par rapport au mois précèdent.

La plupart des foyers sismiques ont été localisés à faible profondeur à la verticale du cône sommital du Piton de la Fournaise, au dessus niveau de la mer.

Éboulements : un nombre modéré d’éboulements sommitaux de petit volume (13/jour en moyenne) a été enregistré au sein du cratère Dolomieu. Cette activité a été en faible augmentation par rapport à la période précédente.

GÉODÉSIE

Pas de déformations significatives au niveau de la base du cône du Piton de la Fournaise. Une légère contraction de la portion sommitale du cône a eu lieu (environ 1 cm/mois) sur le dernier mois.

GÉOCHIMIE

De faibles émissions de SO2, proches de la limite de détection, ont été mesurées dans la période considérée.

Crédits photo : Dunog

Bulletin de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise publié le lundi 23 juillet 2012

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *