Les Taaf, zones écologiques à protéger

Études scientifiques à Crozet - crédit : Amandine George - Taaf Les Terres australes et antarctiques françaises (Taaf) accueillent du 15 au 18 mai un atelier scientifique sur les connaissances marines des archipels de Marion et Prince Edward (Afrique du Sud) et de Crozet (France). L’objectif de cet atelier est de mutualiser les connaissances et d’identifier les zones à forte valeur patrimoniale du plateau de Del Cano et des îles Prince Edward en Afrique du Sud ainsi que des îles françaises de l’archipel de Crozet.

Cet atelier s’inscrit dans le cadre du projet de création d’un réseau représentatif d’aires marines protégées (AMP) dans la zone de la convention CCAMLR (Commission pour la conservation de la faune et la flore marines de l’Antarctique).

La compilation et l’analyse des données permettront dans un deuxième temps de déterminer des cartes scientifiques prenant en compte le biotique (le vivant) et les milieux où vivent ces espèces (courants, salinité …). Ce travail d’éco-régionalisation de la zone France-Afrique du Sud, associé à la prise en compte des usages de ces espaces maritimes, permettra, in fine, de déterminer les zones écologiques à protéger, et le cas échéant de préfigurer un projet d’aire marine protégée.

Photo : Études scientifiques à Crozet – crédit : Amandine George – Taaf

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *