Braconnage de palmistes rouges

Palmiste Acanthophoenix crinita - Crédits photo : RuB Depuis le début de l’année, plusieurs contrevenants ont été verbalisés par des agents assermentés pour coupe illégale de choux de palmistes en cœur naturel de Parc national : 29 palmistes rouges (qui avaient entre 10 et 20 ans) braconnés à Takamaka (Saint-Benoît), 29 autres “choux” de palmistes rouges saisis à proximité du sentier du Tremblet (Saint-Philippe). Une coupe importante sur cette espèce a également été constatée vers les Puys Ramond (Saint-Philippe). (Sources : Les Infos du Parc National de la Réunion)

Sur le terrain, les agents remarquent que les forêts réunionnaises font encore régulièrement l’objet d’atteintes de ce type. Le palmiste rouge des Hauts (Acanthophoenix crinita) est une espèce endémique de La Réunion : elle n’existe que sur notre île.

La toponymie de l’île (Plaine-des-Palmistes, Ilet de Palmiste-Rouge, Ilet aux Palmistes…) et son histoire nous montrent que ce palmier était bien plus largement répandu autrefois, notamment dans les forêts de montagne. Aujourd’hui il se maintient principalement dans les zones difficiles d’accès.

L’espèce est menacée d’extinction dans le milieu naturel alors qu’elle est une composante essentielle de la beauté et de l’équilibre écologique de ces forêts. Elle représente un des symboles de la biodiversité réunionnaise. Il est donc plus que jamais important que tous s’impliquent dans sa protection rappelle le Parc National.

Le palmiste rouge a fait l’objet d’un prélèvement massif dans la nature pour la consommation de son “chou”, appelé également “palmiste” ou “chou palmiste”, ceci venant s’ajouter à la destruction et la dégradation des milieux forestiers.

Pour rappel le prélèvement des “choux” dans le domaine public est strictement interdit. La vente des “choux” est réglementée et la production culturale a été développée pour répondre à la demande des consommateurs. (Sources : CONSERVATOIRE BOTANIQUE NATIONAL DE MASCARIN (BOULLET V., GIGORD L. coord.) 2010. – Index de la flore vasculaire de la Réunion (Trachéophytes) : statuts, menaces et protections. – . Disponible à http://flore.cbnm.org).

Acanthophoenix crinita – Crédits photo : RuB

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *