De l’algo carburant réunionnais

Micro algue - Copyright : Bioalgostral La société réunionnaise Bioalgostral a signé un accord de partenariat de développement technologique avec IGV GmbH, une société de recherche allemande qui compte déjà 27 ans d’expérience dans la production de microalgues par photobioréacteur, indiquait Green news Techno en septembre 2010.

La perspective de l’obligation d’incorporer 5,75% de biocarburant dans des carburants classiques donne des ailes à Bioalgostral, qui ambitionne de répondre à la demande locale par sa production locale. La start up réunionnaise, que la Technopole et l’Agence de Développement ont respectivement accompagnée, vient de signer un partenariat avec la société allemande IVG GmbH, connue par les spécialistes pour avoir fait décoller un avion avec 100% d’algo diesel en juin dernier.

Dans ce partenariat, Bioalgostral apporte une technologie inédite d’algo diesel couplée à une station d’épuration et l’entreprise allemande un process industriel maîtrisé. Ainsi, après la phase de recherche, Bioalgostral, est désormais en phase de pré industrialisation. (Sources : AD Réunion)

Futur site de Sainte Rose - unité de production microalgue - Copyright : Bioalgostral Un démonstrateur pré-industriel pourrait voir le jour courant 2011. Bioalgostral souhaite réaliser le couplage d’une unité de production microalgue à une station d’épuration au fin de production d’un biodiesel sur la commune de Sainte Rose qui souhaite valoriser les effluents issus de sa future station d’épuration (STEP). La technologie mise en œuvre par Bioalgostral permet de capter et recycler les nitrates et les phosphates dans les eaux usées urbaines et de fixer le CO2 obtenu par la méthanisation des boues en les transformant en ressource. La captation des nutriments nécessaires à la production de micro algues permettra notamment la valorisation en biocarburant de la biomasse algale.

Nous allons travailler avec IGV pour optimiser notre procédé, profiter de son savoir-faire en matière de photobioréacteurs mais en l’adaptant à nos types d’algues et aux conditions de température et de lumière de notre région du monde, ainsi qu’à notre choix d’intrants, explique Laurent Blériot, le directeur de l’entreprise, à Green news Techno. L’enjeu est de proposer un process industriel totalement maîtrisé et adapté à la Réunion permettant de baisser les coûts de production de cette filière.

Author: pressecologie

Share This Post On

1 Comment

  1. En Espagne aussi les algues font leur apparition ! La dernière innovation consiste à remplir son réservoir d’un curieux liquide à base d’algues et de CO2 appelé très simplement « algocarburant » Rouler aux algues, un pari fou ?

    http://ecomobilite.tv/2011/03/17/rouler-algues-pari-fou

    Post a Reply

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *