Energie thermique des mers : un banc d’essai à Saint-Pierre

Prototype ETM - Crédits photo : Région Réunion La Région Réunion, DCNS, un groupe français intervenant dans le domaine de l’armement naval, et l’Université de La Réunion ont signé ce jeudi 22 mars 2012 une convention pour engager un partenariat de recherche sur l’énergie thermique des mers (ETM). Un prototype à terre, autrement dit un banc d’essais du système de production d’électricité, a été livré en février dernier par DCNS à la Région Réunion. L’île se dote ainsi d’une plate-forme d’expérimentation de pointe pour les énergies marines. Mais elle n’est pas la seule. Une autre région d’outremer, la Martinique, s’est aussi lancée dans l’aventure : une centrale pilote ETM de 10 MW de puissance devrait y voir le jour à l’horizon 2015 (voir notre article par ailleurs).

La convention tripartite, signée pour 3 ans entre la Région Réunion, DCNS et l’Université, vise à encadrer le programme de recherche et développement du prototype à terre, reproduction à échelle réduite du système de production électrique d’une future centrale ETM. Le site de l’IUT à Saint Pierre a été choisi pour accueillir ce PAT (prototype à terre). C’est également un outil de formation pour les futurs exploitants de centrales d’énergie thermique des mers.

En 2009, la Région Réunion et DCNS avaient déjà signé deux autres conventions. La première, en avril, portait sur une étude de faisabilité relative à la possible implantation locale d’un démonstrateur d’énergie thermique des mers. Ces travaux avaient mis en évidence la nécessité de mener des études intermédiaires d’optimisation du futur système, notamment sur le système de production d’énergie. Une seconde convention, définissant en particulier les conditions de réalisation d’un prototype à terre du système de production d’énergie, a ainsi été signée, en octobre 2009. Ce prototype à terre permet de valider les ruptures technologiques nécessaires pour accéder à un prix de l’énergie inférieur aux énergies fossiles (gaz, charbon …).

Une énergie venue des grandes profondeurs

Le principe de l’ETM consiste à utiliser la différence de température entre l’eau de surface à environ 25°C et l’eau profonde (-1000m) à environ 5°C. Cette différence de température existant naturellement dans les mers tropicales et équatoriales permet de produire de l’électricité 24h/24 toute l’année.

Crédits photos : DCNS, Région Réunion

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *