Des véhicules électriques bientôt fabriqués à La Réunion

Société HELEM OI - Crédits : HELEM OI La société HELEM OI assemblera et distribuera dès 2012 à La Réunion la gamme HELEM dévoilée au salon de l’automobile de Toulouse du 19 au 27 novembre. Ces petits véhicules électriques ultralégers sont destinés au transport collectif de personnes et au frêt répondant à la problématique du dernier kilomètre. La société HELEM OI développe un concept exclusif à La Réunion qui s’inscrit dans une démarche de développement durable avec une volonté d’atteindre l’autonomie énergétique. Le point d’orgue de cette ligne de conduite étant l’assemblage sur l’île des véhicules dès fin 2012.

Le concept de HELEM OI a germé en 2010 dans l’esprit du réunionnais Sébastien Kulak, aujourd’hui basé en métropole. Accompagné dans son projet par l’Agence de Développement, il a rencontré par l’intermédiaire de cette dernière le groupe Convergence en les personnes de Dominique Vienne et Yohan Gasnier, dont l’activité est de réduire la consommation énergétique des bâtiments. Ces passionnés du développement durable ont décidé de s’associer et de créer HELEM OI, un modèle de distribution et d’assemblage de véhicules électriques répondant spécialement à la problématique de l’île.

Le 8 décembre sur le site de l’entreprise COREM au Port, a été présentée la société HELEM OI (HELEM Ocean Indien). Elle assemblera et distribuera dès 2012 à La Réunion la gamme HELEM dévoilée au dernier salon de l’automobile de Toulouse.

Une réponse écologique et économique

La gamme HELEM apporte une réponse écologique et économique aux problématiques actuelles et particulièrement fortes à La Réunion du dernier kilomètre pour les transporteurs et du déplacement urbain. L’offre est tournée vers les AOT (autorités organisatrices de transports) et les entreprises de transport utilitaires ou de personnes.

Un véhicule HELEM utilise moins d’énergie électrique : il nécessite 15KWh pour parcourir environ 120Km. En comparaison, un véhicule standard électrique a besoin de 45KWh au minimum pour 150Km. Avec l’énergie utilisée pour recharger un véhicule de ce type, on peut recharger 3 véhicules HELEM. Par ailleurs, la durée de vie d’un véhicule HELEM tel que Colibus est de 30 ans.

Un lien fort avec La Réunion

La Réunion, c’est tout d’abord la terre d’origine de Sébastien Kulak, l’initiateur du projet. Ce Réunionnais qui a grandi en métropole a fait des études d’ingénieur dans le domaine de l’automobile et a repris un constructeur français spécialiste du sport automobile pour transférer le savoir-faire de la conception de véhicules légers vers le domaine de l’électrique. Après avoir créé son entreprise de construction de véhicules électriques en 1986 dans la région Midi-Pyrénées, il a décidé d’implanter une activité d’assemblage de véhicule électrique à La Réunion.

Le modèle de distribution et d’assemblage a été inventé spécialement pour répondre à la problématique de l’île et va être élargi à terme dans d’autres pays.

A court terme, HELEM OI devra employer 5 à 15 emplois en direct, et le partage de la valeur ajoutée permettra la création d’emplois locaux indirect. A une échéance de 5 ans, une usine de 35 personnes devrait être constituée.

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *