Deux mesures pour contrer le risque requin

Requin - Crédits photo : Al@in76 - www.flickr.com - Certains droits réservés - Licence Creative Commons Ce lundi 19 septembre 2011, peu après 15 h, un surfeur a été victime d’une attaque de requin au large de la plage de Boucan-Canot (commune de Saint-Paul). Aussitôt l’alerte donnée par les maîtres nageurs sauveteurs de la plage des Roches-Noires, des moyens de secours ont été dépêchés sur la zone de l’accident sans que le corps de la victime n’ait été retrouvé à cette heure. Deux mesures d’urgence ont été prises, à l’issue d’une réunion organisée avec le préfet de la Réunion Michel Lalande et la députée-maire de Saint-Paul Huguette Bello, pour prévenir de nouveaux accidents :

Le préfet interdit par arrêté la pratique des activités nautiques de pleine eau (surf, body-board, kite-surf, plongée sous-marine…) dans la bande des 300 mètres dès lors que sur décision d’un maire, la flamme rouge est hissée. Cette mesure s’applique à l’ensemble des communes de l’île à compter de ce mardi 20 septembre.

La possibilité de prélèver des requins appartenant aux “espèces dangereuses et non protégées” (requin tigre, bouledogue et mako) sera évaluée par le directeur de l’environnement, de l’aménagement et du logement (DEAL) sous 3 jours, à la demande du préfet.

Pour rappel, le requin-tigre est considéré comme une espèce dangereuse pour l’homme, il est souvent impliqué dans des attaques. Le requin bouledogue qui fréquenté également les côtes réunionnaises, se montre aussi agressif envers l’homme. Néanmoins, pêchés pour leur chair ou leurs ailerons, ils font aujourd’hui partie des espèces quasi-menacées, selon la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN (union internationale pour la conservation de la nature). A noter qu’une espèce est dite quasi menacée lorsqu’elle est proche de remplir ou remplira probablement les critères d’une catégorie menacée dans un avenir proche. Le requin mako, pour sa part, est considéré par les scientifiques comme une espèce en voie de disparition. Il est inscrit comme « vulnérable » sur la Liste Rouge de l’UICN.

La victime est un surfeur expérimenté de 31 ans. Il pratiquait accompagné d’autres surfeurs, témoins de la scène. La baignade était interdite en raison de la forte turbidité de l’eau liée aux conditions climatiques.

Il s’agit de la quatrième attaque contre des surfeurs depuis le début de l’année sur les côtes de La Réunion, la deuxième mortelle.

Sans attendre la conclusion des travaux des ateliers mis en en place après la table ronde organisée conjointement par l’Etat et la commune de Saint-Paul le 25 juillet dernier (voir notre article : Attaques de requins en hausse), cette nouvelle attaque mortelle exige que des mesures immédiates soient prises pour prévenir de nouveaux drames indique la Préfecture dans un communiqué publié ce lundi. Les dispositions opérationnelles déjà arrêtées sur la gestion des alertes et l’organisation des interventions en cas d’attaque ont été mises en application ajoute la Préfecture.

Crédits photo : Al@in76 http://www.flickr.com/photos/12163936@N03/1248223228/ – Certains droits réservés – Licence Creative Commons

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *