Nouvelle route du littoral : L’impact écologique critiqué

Visuel du projet de nouvelle route du littoral - Crédits : Région Réunion La commission départementale de la nature, des paysages et des sites a rendu son avis consultatif sur le projet de nouvelle route du littoral porté par le Conseil Régional de la Réunion. Résultat : un carton jaune pour ce projet dont l’impact écologique est pointé du doigt. L’information est relayée dans les colonnes du Journal de l’Ile ce jeudi 8 septembre 2011. Cet avis sonne comme une invitation pour la Région à revoir la copie. De plus, l’extraction et le transport de millions de m3 de remblais, à partir de nouvelles carrières, ont notamment été critiqués ajoute le quotidien. 10 millions de m3 de matériaux seraient nécessaires pour alimenter ce chantier titanesque reliant Saint-Denis à La Possession par une 6 voix sur mer. A l’heure actuelle, l’île ne semble pas être en mesure de les fournir. De nouvelles carrières devraient être ouvertes.

Le projet écope d’un carton jaune et évite de peu le rouge. Il ne s’agit évidemment que d’un avis consultatif. Il ne stoppe pas le dossier. Cet avis représente en tout état de cause un grain de sable dans les rouages de la machine régionale. D’autant qu’il figurera dans le pavé soumis à l’enquête publique en 2012. Cet avis, si infime puisse-t-il paraître, pourrait faire boule-de-neige tant les possibles impacts environnementaux semblent conséquents commente le Journal de l’Ile.

Pour les services étatiques, cet avis n’est qu’un ensemble de “points de vigilance” qui “seront traités au fur et à mesure de la procédure” rapporte le Jir. David Lorion, 3e vice-président, se veut rassurant : “Nous allons réduire l’impact environnemental et affiner les mesures compensatoires. Le dossier n’est pas encore totalement ficelé”, insiste-t-il dans le journal. Le projet pourrait être modifié. Mais rappelle le Jir, officiellement, il n’est toujours pas question aujourd’hui de préférer la variante viaduc, moins nocive pour l’environnement mais bien plus cher, à la digue en mer.

La Nouvelle Route du Littoral :
– l’ouvrage maritime se décompose en différentes sections combinant digues et viaduc sur 6 voix : Sortie Ouest de Saint-Denis (du PK 1.2 au PK 2.4) : Réalisation d’une digue de 1,2 km de long / Du PK 2.4 au PK 7.7 : Réalisation d’un viaduc d’une longueur de 5,3 km. / Du côté de La Possession (Du PK 7.7 au PK 13.4) : Réalisation d’une digue de 5,6 km de longueur.

– 1,6 milliard d’euros pour une nouvelle route du Littoral gratuite (sans péage) intégrant des voies réservées pour le passage d’un transport en commun

– Livraison prévue en 2020

La commission départementale de la nature, des paysages et des sites en quelques mots :
Cette commission concourt à la protection de la nature, à la préservation des paysages, des sites et du cadre de vie. Elle contribue à une gestion équilibrée des ressources naturelles, et de l’espace dans un souci de développement durable. Elle est régie par le Code de l’environnement. Elle prend l’initiative des inscriptions et des classements de site, émet un avis sur les projets relatifs à ces classements et inscriptions ainsi qu’aux travaux en site classé. Elle élabore le schéma départemental des carrières.

La commission départementale de la nature, des paysages et des sites est présidée par le préfet et composée de membres répartis en quatre collèges : 1° Un collège de représentants des services de l’Etat ; 2° Un collège de représentants élus des collectivités territoriales ; 3° Un collège de personnalités qualifiées en matière de sciences de la nature, de protection des sites ou du cadre de vie, de représentants d’associations agréées de protection de l’environnement ; 4° Un collège de personnes compétentes dans les domaines d’intervention.

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *