En randonnée ou en pique-nique, zéro déchet dans la nature

Déchets abandonnés sur un sentier - Pressecologie.com La Réunion, ce sont 850 km de sentiers, 1, 2 million de randonnées par an, plus de 2 millions de pique-nique organisés chaque année… C’est dire l’importance des déchets générés pour toutes les personnes qui vont bat’karé (se promener, en créole) ou pique-niquer dans la nature.

L’ONF (office national des forêts), gestionnaire des sentiers et aires d’accueil ouverts au public, agit pour préserver ces zones à forte fréquentation. Mais les gestes de chaque citoyen comptent pour une bonne part pour maintenir ces espaces naturels propres et agréables.

Une fréquentation soutenue

Le nombre de sorties sur les sentiers est évalué à 1,2 million par an.
S’y côtoient : • les familles qui privilégient les petites balades à proximité immédiate des sites d’accueil, avant ou après un pique-nique, ce qui représenterait 300.000 visites annuelles
• les randonneurs qui préfèrent les marches de plusieurs heures, soit 900.000 visites annuelles. (Parmi les randonneurs : deux tiers sont des résidents, soit environ 600.000 visites annuelles, un tiers sont des touristes, soit environ 300.000 visites annuelles).

A ces chiffres s’ajoutent les 350 aires d’accueil aménagées, très prisées du public, qui favorisent une pratique répandue au sein de la population réunionnaise et que l’on peut considérer comme une institution : le pique-nique. 2,8 millions, c’est le nombre de sorties estimées sur ces aires d’accueil chaque année.

Ramenons nos déchets à la maison

Le traitement des déchets ménagers abandonnés sur ces aires, ainsi que sur les sentiers, pose un réel problème. L’impossibilité de pratiquer en forêt le tri sélectif et la volonté de maintenir une chance de valoriser les déchets par les intercommunalités conduisent l’ONF à sensibiliser la population sur l’intérêt de les ramener à la maison. Ils pourront ainsi les réinjecter dans les circuits de collecte sélective publics habituels.

En randonnée, je garde mes déchets

Quelques conseils pour gérer ses déchets en randonnée et éviter qu’ils ne finissent au bord des chemins ou dans les rivières, l’objectif étant pour le randonneur de ne laisser aucune trace de son passage:

• avant le départ, réduisez les emballages au minimum et privilégiez ceux qui sont recyclables ou dégradables (exemple : privilégiez un sac en papier, ou une boite réutilisable, une gourde plutôt qu’une bouteille en plastique…)
• se munir d’un sac qui fera office de poubelle et que l’on gardera avec soi pour collecter les déchets

Pour une randonnée de plusieurs jours :

• concernant les besoins naturels, ils peuvent être enterrés ; du papier toilette 100 % biodégradable pourra être utilisé et également enfouit.
• tous les autres déchets accumulés tout au long de la randonnée, gardez-les, les déchets tels que peau de saucisson, croûte de fromage, épluchures de fruits attirent également les rats, mieux vaut les garder avec soi.
• concernant les déchets qui peuvent être recyclés, jetez-les dans une poubelle de tri à votre retour.

L’absence de déchets, même biodégradables, réduira de ce fait la population des rats qui ont envahi les forêts et s’attaquent aux oiseaux endémiques. Sans compter les risques sanitaires pour l’homme : le rat est vecteur de la leptospirose.

Conseils et précautions

Dans la nature, le risque zéro n’existe pas. En particulier à La Réunion où découvrir sa beauté se mérite, avec souvent des dénivelés importants à franchir.

Les conseils ci-dessous vous permettront de préparer au mieux votre sortie nature :
• prévenez un de vos proches ou amis de votre sortie
• avant de partir, consultez la météo et l’état des sentiers
• pensez à adapter la marche à sa condition physique
• ne sortez pas des sentiers balisés
• tenez compte des dangers qui sont indiqués à l’entrée de chaque itinéraire par des “pictogrammes sentiers”
• emportez de l’eau, une carte, des vêtements de pluie et une crème solaire
• ne buvez pas l’eau des ruisseaux sans pastilles désinfectantes
• prévoyez une petite trousse à pharmacie

Numéro utiles
• Serveur vocal ONF “Allô sentiers” pour connaître les itinéraires fermés car impraticables : 02 62 37 38 39
• Météo France : 08 36 68 02 02
• Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne : 02 62 930 930
• Pompiers : 18
• Samu : 15
• Police Gendarmerie : 17
• Appel d’urgence européen par téléphone portable (gsm) : 112

Sources : ONF Réunion et Vedura.fr

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *