Que faire de ses déchets électriques ?

Déchets électriques et électroniques - Pressecologie.com La collecte et le recyclage des déchets d’équipements électriques et électroniques (tous les équipements fonctionnant avec une prise électrique, une pile ou un accumulateur) est un véritable enjeu environnemental. En effet, le gisement total de DEEE représente pour la France environ 1,7 millions de tonnes chaque année. La part des DEEE directement issus des ménages et assimilés varie entre 16 et 20 kg par habitant par an soit l’équivalent de 165 Tours Eiffel. Les pouvoirs publics se sont ainsi fixés un objectif de collecte ambitieux pour 2011 de 7kg par habitant (contre 6,4 kg en 2010).

Nocifs pour l’homme et pour l’environnement

Certains DEEE sont classés “déchets dangereux” car ils contiennent des substances nocives pour l’homme ou pour l’environnement, tels que les gaz à effet de serre (réfrigérateurs mis sur le marché avant 1994), les PCBPCT, le mercure (certains transformateurs et accumulateurs, lampes…), les piles ou accumulateurs classés dangereux (appareils équipés d’une batterie au plomb ou au nikel – cadmium par exemple), les tubes cathodiques (téléviseur, écran d’ordinateur…).

Depuis le 15 novembre 2006, un logo représentant une poubelle barrée est apposé sur les appareils électriques et électroniques ainsi qu’une étiquette faisant apparaître le coût de leur recyclage et de leur élimination. Pour tout achat, les consommateurs s’acquittent désormais d’une taxe d’éco-participation destinée à financer la dépollution et le recyclage de tous les anciens appareils hors d’usage.

Le principe du “1 acheté = 1 repris”

Grâce à cette nouvelle réglementation, les vendeurs sont dans l’obligation de reprendre un appareil usagé pour un neuf acheté “règle du un pour un”. Ainsi, les consommateurs peuvent remettre sans frais aux distributeurs un équipement usagé lors de l’achat d’un équipement neuf du même type. Ils sont informés par la mention “éco-contribution” présente sur l’étiquette prix du produit lors de l’achat de nouveaux équipements du coût que représente pour les producteurs l’élimination des déchets issus d’équipements mis sur le marché avant le 13 août 2005.

Si vous souhaitez vous débarrasser d’un ancien appareil, il existe trois solutions éco-responsables :

Votre appareil fonctionne encore, donnez-le à Emmaüs ou à une association.

Vous achetez un appareil neuf, rapportez l’ancien à votre vendeur qui a l’obligation de le reprendre.

Vous vous séparez de vieux appareils hors d’usage : apportez les en déchèterie. Le site Collectons.org recense les points de collecte de la filière agréée.

Des espaces de collecte pour les lampes, piles et accumulateurs sont par ailleurs disponibles en magasin et grande surface.

Author: pressecologie

Share This Post On

Submit a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *